jeudi 10 mai 2018

La Barbade

La Barbade est une ile isolée à l'Est de l'arc antillais. Portés par les alizés, c'est donc notre première escale en Amérique après 20 jours de navigation. Nous espérions y trouver du repos dans un mouillage tranquille, fruits et légumes à volonté, et découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture.
Une première approche nous offre cocotiers, eau transparente et sable blanc, mais rapidement des jets-ski nous frôlent et nous abrutissent toute la journée, le mouillage est rouleur, les fruits et légumes sont vendus à l'unité et hors de prix, et on abandonne l'idée de prendre un verre dans un bar. Ils bordent la plage et nous abondent de musique jusque tard dans la nuit. L'architecture n'a rien de spécial, les rues sont remplies de grosses voitures pressées, et les habitants locaux sont occupés par l'élection présidentielle à venir. Sans oublier les formalités d'entrée et de sortie interminables. Bref, nous ne sommes pas très séduits par cette carte postale d'ile pour touristes américains...

Thaïs dans l'eau chaude et transparente de la Barbade



Fini la transat, c'est l'occasion de reprendre le chemin de l'école à bord

 

Nous remettons les voiles pour la Martinique et la baie du Marin. Non pas que cette destination soit paradisiaque, mais c'est une bonne escale technique, facile pour y trouver du travail et bien abritée des cyclones. Notre projet est de nous y arrêter une année, en 2018/2019, scolariser les enfants et reprendre le chemin du travail, avant de repartir vers de nouvelles aventures. D'ici là, nous partons naviguer l'été dans les grenadines, au sud de l'arc antillais.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire